Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les miniatures de Liz

Des vitrines miniatures qui racontent la vie dans le monde rural avant la première guerre mondiale

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1

Publié le 14 Janvier 2017 par Elisabeth Lapierre

C'est une photo trouvée sur le web, que j'ai trouvée belle et dont j'ai eu envie de m'inspirer.

J'ai cru, au début, que c'était un cloître. je le situais en Angleterre ou en Europe du Nord. Je l'imaginais construit dans les années 1900, à cause de la verrière et de sa structure métallique.

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1

Comme d'habitude, j'ai choisi d'utiliser des matériaux de récupération: ici, de vieux calendriers, ceux que nous donnent les banques et les compagnies d'assurance. Leur carton est rigide, mais facile à couper au cutter. Il supporte bien la peinture ou les enduits.

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1

Les arcs en pierre ont été réalisés en collant de la corde de chanvre sur le carton et en la recouvrant d'enduit de lissage. Les arrondis sont terminés au papier de verre et les pierres dessinées avec une lime.

L'épaisseur des murs est obtenue en doublant tous les arcs avec des tasseaux de bois.

La voûte est en carton léger et sera également enduite.

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1

Le mur de gauche est également découpé deux fois, porte et ouvertures. La encore, les deux parties sont réunies par des tasseaux.

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1

L'ensemble, avant enduit, donne ça: il reste beaucoup de travail....

Histoire d'un jardin d'hiver abandonné - 1
Commenter cet article

carine 06/03/2017 19:08

c tout simplement magique et voir cette photo prendre vie en vrai au 1/12è c époustouflant !
les autres photos le prouveront mais rien ne vaut la visite sur place ...